Vivre...

Publié le par Mlle B.

Extraits de mon "ancien" Carnet :

Samedi 7 août 2004, 01h35 :


"Je ne dors pas... Je viens de rentrer de chez C.. 5jours : câlins, tendresse, pleurs, cris et peurs... Ca ne s'arrêtera donc jamais ? Un peu plus de douleur pour un peu plus de bonheur, ou est-ce l'inverse ? D'où vient ce besoin humain de s'attacher, d'où vient ce besoin humain de vivre, de respirer, de regarder le ciel, d'écrire, d'ouvrir les yeux, de les fermer contre le vent, le soleil et la douleur ?
Tant de questions pour si peu de réponses... 1h39, je ne dors pas... C. ... Que penser ? Sauras-tu me faire oublier ? Sauras-tu me faire rire, sauras-tu me faire t'aimer ? Je ne sais pas... Je n'ai jamais su et ne saurai probablement jamais... 1h41, je ne dors pas... Avancer dans la vie, petit à petit, grandir un peu plus, ne pas s'assagir, jamais, et vouloir, chercher, toujours plus.
1h43, je ne dors pas. Je me suis promis que je chanterais, je me suis promis que je vivrais, je me suis promis d'être heureuse. Quelle importance tout ça ? Quelle importance ? Un peu plus de mort pour un peu plus de vie... Ou est-ce le contraire ? Choisir, toujours choisir, et continuer... Mais quoi ? Où ? Comment ? Et surtout, combien de temps encore ?
1h46, je ne dors pas. Vivre fatigue. Que dire de plus ?
1h48, je ne dors pas. B., je te hais, je te tue chaque jour et tu renais en moi plus fort. Comment faire pour que tu meures enfin et me laisse en paix ? Je te vois et je te vois mourir sous mes mains... Que de haine, que de colère dans mon coeur ! Je suis mal, toujours si mal. Personne pour m'épauler, je suis seule, si seule... Avec ma peur. Ma peur de vivre et de continuer comme ça. Mais continuer quoi ?
1h52, je ne dors pas. Vivre fatigue ? Faux ! Vivre épuise, ronge et fait mourir... Quelle importance ? Quelle continuité dans tout ça ? Suis-je normale ? Qu'est-ce que c'est "être normal" ? Toutes ces couleurs sont-elles réelles ? Toutes ces choses existent-elles ?"

Publié dans Réminiscences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cybèle 18/11/2008 10:33

je lis tout, j ene commente pas toujours mais je lis...bises

Mlle B. 18/11/2008 13:29


Merci... Bises...


bbdoll 16/11/2008 21:48

bonsoir mlle b.je t'ai lu... ca me fait bizarre d'être tombée là dessus en cherchant une artisane qui fabrique des "mangeurs de mauvais reves" qui se fait appeler Mlle B... bahm je tombe sur ca... le "beetlejuice" mayant interpelé p-e... jai lu tes mots... tes doutes, tes interrogations... je me revois là dedans... je te laisse de quoi m'écrire, si tu vx parler de tout ca.lv

Mlle B. 16/11/2008 22:32



Bonsoir bbdoll... Comme quoi, les chemins du net sont parfois bien détournés... Je ne sais pas encore si je te contacterai, mais n'hésites pas à revenir lire
et commenter ce blog, s'il t'interpelle... En tous cas, merci d'avoir laissé une trace de ton passage par ici, même par "erreur"...



Koulou (flegroll) 16/11/2008 14:33

mmmh... sommes nous "normaux" ? dans la mesure ou c'est la majorité qui défini la norme, si tout le mond eétait comme toi, tu serais considérée comme normale... maintenant , si on prend le terme normal commeétant le contraire de pathologique, normal dans le sens sain, là... je ne saurais dire. A première vue je dirais non, par franchement, en même temps, il est des passages chaotiques obligé pour nous permettre d'évoluer donc... C'était peut-être le caas. Avec le recul tu dois savoir à présent si c'était là un passge "nécessaire" de ton évolution ou une siple pathologie...  (punaise ! j'en dis des trucs qui font sériex moi ! hu hu)

Mlle B. 16/11/2008 18:58


huhu... La question était surtout qu'est-ce que c'est "être normal" ?
En tous cas le(s) passage(s) chaotique(s) me semble bien long...
"Une simple pathologie "... hum ?